Brésil : Le culte du corps

BEM ESTAR BEM
Bien avec soi-même et avec son corps

Ah le Brésil, ses plages, cette ambiance chaleureuse, et cet air de vacances tout au long de l’année ! Les Brésiliens vouent un réel culte du corps. La beauté est mise en avant à la télé, par la séduction sur les plages ; les brésiliens sont prêts à tout pour avoir le corps parfait.

Bien connus pour être des adeptes de la chirurgie esthétique, les brésiliens ont également énormément de valeurs et de traditions ancestrales. C’est le pays le plus diversifié culturellement avec des influences allemandes dans le sud, des influences africaines dans le Bahia, et des influences japonaises à Sao Paulo.

Les brésiliennes prennent soin d’elles et ont une beauté qui leur est propre mais quels sont leurs secrets ? C’est ce qu’on va aborder dans cet article.

Culte du banho

C’est un bain brésilien relaxant ou douche, cela dépend. Cette coutume a été transmise de génération en génération et se perpétue encore aujourd’hui. Elle est très ancrée dans le mode de vie et traditions brésiliennes. En effet, les Brésiliennes l’incluent dans leur rituel beauté et sont connues pour prendre deux à trois douches par jour.

Bien plus qu’une simple douche, cette pratique ancestrale faisait autrefois partie des coutumes religieuses afro-brésiliennes dans lesquelles l’eau purifie et chasse les mauvaises ondes. Quant aux plantes aromatiques, elles possèdent de nombreuses vertus.

Le gommage

Tout d’abord, elles réalisent un gommage en douceur sous la douche. Ainsi, leur peau est prête pour faciliter l’épilation et elles pourront bénéficier à 100% des produits appliqués par la suite.

Le lavage

Pour ce qui est du lavage, les brésiliennes favorisent les produits naturels aux senteurs fruités (maracuja, cacau), boisés (tel que le santal ou le cèdre) ou à base de plantes.

L’hydratation

Pour ce qui est de l’hydratation, les brésiliennes ont tendance à utiliser des huiles triphasées sous la douche. Les huiles triphasées sont des soins, une huile de douche qui apporte hydratation pendant 24h. En plus d’hydrater, cette huile laisse un léger voile parfumé aux senteurs acidulées.

Parfum/ eau de toilette

Et pour conclure, les brésiliennes s’aspergent d’agua de banho, des eaux de toilettes, afin de rester fraiche toute la journée.

Cheveux longs et soyeux

Le Brésil, de par son passé, est le pays où le type de cheveux est le plus diversifié. Différents types de frisures, lisses, secs ou gras, il y en a de toutes les couleurs. La chevelure parfaite au Brésil sont des cheveux lisses, sans effet paillasson ni trop raplapla. Ils doivent être soyeux, souples, avec tout de même un minimum de volume.

Pourquoi tous ces critères ? Tout simplement parce qu’au Brésil, la chevelure est signe de féminité et une arme de séduction redoutable ! De plus, dans un pays ou le taux d’humidité tourne autour des 75%, les cheveux peuvent être capricieux, cassants, fragiles, et requièrent donc d’une attention particulière.

Retour aux sources

Les Brésiliennes aiment prendre soin de leur peau en utilisant des produits naturels tels que le beurre de cupuaçu, l’huile de noix ou encore l’urucum, mais ce n’est rien comparé au temps qu’elles accordent à leurs cheveux.

Les brésiliennes utilisent environ 5 produits chaque jour et sont très rigoureuses sur le choix de leurs soins capillaires et ont donc besoin de soins bien spécifiques afin de les hydrater régulièrement. Certaines marques ne vont pas puiser l’inspiration bien loin pour la confection de produits miracles. Elles s’inspirent de rituels ancestraux encore pratiqués par les habitants du réservoir de la biodiversité : l’Amazonie. Au Brésil, quasiment toutes les demoiselles se tournent vers la marque Natura Brasil, une marque cruelty free et vegan dont les ingrédients rappellent les senteurs d’Amazonie.

Voici quelques ingrédients miracles qui s’occuperont à merveille de votre chevelure :

Beurre de murumuru

Le murumuru est un palmier que l’on retrouve au Brésil et qui produit des amandes riches en graisse. Sous pression, cette amande produit un beurre riche en acide laurique (un acide gras saturé que l’on retrouve également dans l’huile de coco), ce qui lui fournit des propriétés nourrissantes, hydratantes et réparatrices.

Type de cheveux : cheveux secs ou abîmés


Pitanga

Le Pitanga est un fruit issu d’un petit arbuste poussant en forêt amazonienne. Ses feuilles dont très riches en huiles essentielles et diffusent un extraordinaire parfum suave et exotique. Tandis que le fruit, lui, a des propriétés astringentes, stimulantes. Il permet donc de contrôler la souplesse des cheveux.

Type de cheveux : cheveux gras


L’huile de maracuja

La maracuja (ou fruit de la passion) est une plante grimpante originaire d’Amérique du sud. Ses feuilles sont utilisées en médecine traditionnelle pour régler des problèmes de santé tels que l’insomnie, l’anxiété, la migraine, la nervosité. La pulpe du fruit possède des propriétés tonifiantes, stimulantes, et apporte une certaine brillance aux cheveux.

Type de cheveux : tous types de cheveux


L’huile de Buriti

Le Buriti est un fruit à coque provenant d’un palmier Amazonien du nom de Aguaje. Une fois pressé, on obtient une huile particulièrement riche en acides gras et en caroténoïdes ou provitamine A. Elle redonnera de la brillance et des couleurs à vos cheveux, tout en les protégeant et en les rendant plus fort, plus résistants.

Type de cheveux : cheveux ternes.

Lissage brésilien

Le lissage Brésilien est un lissage qui se déroule en plusieurs étapes. Il consiste à nourrir le cheveu en profondeur en faisant pénétrer de la kératine à l’intérieur des écailles du cheveu.

La kératine est ce qui constitue nos cheveux à 95% et qui leur procure force et élasticité. Malheureusement cette fibre peut être abîmée à cause de différents facteurs tels que les colorations, les lissages à répétition. À l’inverse, le lissage brésilien n’est pas qu’un simple lissage, il permet d’entretenir le cheveu.

Comment ça marche ?

Il y a différentes étapes. Tout d’abord, il faut débarrasser les cheveux de toutes les impuretés en réalisant un shampoing cleaner qui va également permettre d’écarter les écailles du cheveu afin de favoriser la pénétration de la kératine.

Ensuite, on peut enfin appliquer la kératine liquide, mèche par mèche au pinceau. Les cheveux commencent progressivement à devenir plus lisses, plus raides. Il faut compter un temps de repos entre 30 et 40 minutes environ. Cela peut varier en fonction du type de cheveu.

En troisième temps, il faut sécher les cheveux car c’est un lissage qui se réalise à sec.

Enfin on peut enfin procéder au lissage, mèche par mèche, puis le tour est joué !

Il est ensuite nécessaire de ne pas se laver les cheveux pendant les trois jours à venir car le produit agit encore. Le délai écoulé, vous pouvez réaliser votre shampoing habituel en favorisant des shampoing naturels et/ou bio ne contenant aucun Sodium Lauryl Sulfate, car c’est un ingrédient qui a tendance à briser la kératine présente dans nos cheveux.

Durée du lissage

Vous garderez votre chevelure lisse, souple et brillante pendant 3 à 4 mois.

Les inconvénients

Cela peut provoquer des pellicules à cause de l’excès de sébum dû à une hydratation en profondeur du cheveu.

Un autre inconvénient est les produits utilisés pour le lissage brésilien. En effet, la kératine liquide contient du formol. Dans les normes européennes, ce produit ne devrait pas en contenir plus de 0,2%. Malheureusement ces normes ne sont pas toujours respectées et ce produit pourrait entraîner des problèmes de santé graves.

Pour ça, il existe une autre alternative, réaliser un lissage brésilien à la kératine, sans formol. La durée de cet effet lissé est moins important (environ 1 mois contre 4 avec formol) mais au moins, vous ne mettez pas votre santé en jeu.

La Velaterapia : La thérapie à la bougie

http://www.beautylicieuse.com/la-velaterapia-cette-technique/

C’est une idée assez farfelue et assez dangereuse à mon goût, qui pourrait en surprendre plus d’un. Pour soigner leurs cheveux, les rendre plus sains et retirer toutes les fourches sans avoir à perdre des longueurs en coupant les pointes (puisque vous savez désormais l’importance portée à la longueur du cheveu), les brésiliennes ont trouvé une méthode alternative et 100% naturelle : la thérapie à la bougie.

Alors, en quoi cela consiste ?

Cette méthode consiste à enrouler quelques mèches sous forme de torsade, passer la bougie rapidement le long de la mèche jusqu’aux pointes et ensuite appliquer un soin nourrissant.

Pourquoi une bougie ? Tout simplement parce que cela permet d’ouvrir les écailles du cheveu sous l’effet de la chaleur et donc préparer le cheveu à recevoir les produits nourrissants et optimiser leurs bienfaits.

Il est ensuite conseillé de passer les cheveux sous l’eau froide afin de refermer les écailles et protéger les cheveux des agressions extérieures.

D’après les adeptes de cette méthode, la Velaterapia rendrait les cheveux plus souples et volumineux.

Que pensez-vous de cette méthode ? En tout cas, ce qui est sûr c’est qu’il faut une certaine maîtrise pour exécuter ce mouvement alors je vous déconseillerais de le faire vous-même. Tournez vous plutôt vers un coiffeur spécialisé et expert dans ce domaine.

Manucure

Niveau maquillage, contrairement à ce que l’on pourrait croire, on est bien loin de l’extravagance du Carnaval de Rio. Les brésiliennes jouent au contraire sur la sobriété, sur la beauté naturelle. Elles optent donc pour un maquillage très léger, nude, simple et favorisent un teint lumineux.

En revanche, en ce qui concerne la manucure, les Brésiliennes sont très à cheval là-dessus. Les ongles doivent être parfaits et toujours vernis ! Elles se procurent donc (pour la plupart), une séance de manucure par semaine. Elles ont même une méthode bien à elles d’appliquer leur vernis.

Elles badigeonnent tout l’ongle de vernis en prenant soin de dépasser, d’en mettre même sur la peau autour, puis, une fois sec, elles retirent ce qu’il y a en trop à l’aide de dissolvant. Pourquoi cette méthode ? Car au moins, l’ongle entier est recouvert de vernis et s’écaillera moins vite. Cela garantirait donc un vernis plus résistant que l’on peut garder plus longtemps.


Et voilà, cet article touche à sa fin, j’espère que ça vous a plu et que vous avez pris plaisir à le lire 🙂

À bientôt!

par Elvire🌿

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 8 =


%d blogueurs aiment cette page :